AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 
Cherub est un nouveau forum, il a besoin de vous pour vivre ! N'hésitez pas à vous inscrire :D
N'oubliez pas les Tops-sites ! Ils sont importants et en plus, on gagne des sous ! En réclamant ici
Si possible, essayez de favoriser les groupes en sous-nombre merci. Nous n'avons pas de TS Gris/noir/rouge/bleu ciel par exemple !

Partagez | 
 

 Une petite espagnole-japonaise vivant en Angleterre o/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elvire Nishikawa

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 20

MessageSujet: Une petite espagnole-japonaise vivant en Angleterre o/    Jeu 26 Mar - 18:49

JE SUIS 'NISHIKAWA Elvire'
INFORMATIONS
NOM Nishikawa
PRÉNOM Elvire
AGE 17 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE 23 mai 1997 en Espagne
ORIGINES Espango-japonaise
GROUPE Criminelle
LANGUES PARLÉES Langues maternelles : Espagnoles, japonais et anglais
ORIENTATION Hétérosexuelle

PARTICULARITÉ Elle à un cicatrice sur toute la longueur l'avant bras droit

FACULTÉ Les sens d'Elvire sont décuplés comme ceux des animaux (c'est aussi valable pour sa vitesse et ses réflexes)
DERRIÈRE L'ECRAN
Prénom ou Pseudonyme : Chat
Age : 17 ans
Que pensez-vous du forum ? : J'adoooore franchement !
Comment as-tu connu le forum ? : Vos partenaires font du bon boulot !
Autre chose à dire ?
PSYCHOLOGY
Elvire est une petite jeune fille pleine d'énergie et enthousiasme ! Elle aime parler aux autres et à le contact très facile. Souriante, la petite aux cheveux rouge est avenante. Dès lors qu'elle voit quelqu'un qui lui plaît ou dont elle a déjà entendue parler, elle lui saute dessus pour commencer une conversation. C'est une adolescente très tactile qui adore toucher et câliner ceux qu'elle aime. D'un optimisme à toute épreuve, elle pense qu'il y a toujours une solution pour s'en sortir mais c'est une très mauvaise perdante qui peut ruminer pendant un long moment lorsqu'elle perd à un match où même à un simple jeu. De plus, c'est une ado impulsive qui peut passer d'un extrême à l'autre. Elle peut être aussi puérile que mature et ceux dans toutes les circonstances ! Il lui arrive bien souvent de sourire et de rire pour un rien.
Sa confiance en elle peut paraître intimidante mais elle cache en vérité une grande peur de l'abandon qui fait qu'elle tente de ne pas trop se rapprocher des gens cependant, elle possède une tendance à s'accrocher à ceux qui l'ont protégé ou qui ont réussi à toucher son cœur. Elle est très sensible. Son sens de la répartie ne peut pas la tirer de toutes les situations. Si jamais vous parvenez à briser la carapace qui entoure son cœur, elle vous parlera vraiment. Car, elle a beau être un moulin à paroles, ce n'est presque jamais pour parler de ce qu'elle ressent. Par contre, elle adore écouter les autres, faisant preuve d'un calme et d'une patience qui paraît presque incroyable venant d'elle.
Elle rêve d'avoir un grand frère. Quelqu'un qui l'aimerait comme tel et la protégerait.
Son incapacité à montrer ce qu'elle ressent et à toujours sourire peut la faire passer pour quelqu'un de joyeux et sans problème mais quelques extralucide parviendront sans doute à s'en rendre compte et à lui parler pour qu'elle s'ouvre un peu plus aux autres.
Lorsqu'elle parle, on peut entendre un très léger accent espagnol qui ressort fortement lorsqu'elle s'énerve, lui faisant parfois énoncer des insultes dans sa langue maternelle.
En plus du basket qui l'a sortie de sa dépression, son autre passion est le chant. Elle n'en fait pas en chorale non, elle chante pour elle et dans un groupe de musique avec quelques amis.
APPEARANCE
Vous avez déjà vu une joueuse de basket d'un mètre cinquante-cinq ? Non ? Et bien Elvire est la preuve vivante que les deux s'allient parfaitement. Sa petite taille lui permet de passer outre la défense adverse et de foncer jusqu'au panier. Mais ne croyez pas qu'elle est invisible pour autant. En réalité, c'est une jeune fille pleine d'énergie qui possède une certaine présence. Sa taille fine laissant apparaître quelques muscles est due aux nombreux entraînements qu'elle s'impose. Mais malgré tout, elle reste très légère. Une jeune fille portative à la démarche aérienne qui donne presque l'impression qu'elle flotte au-dessus du terrain lorsqu'elle court.

Sa peau est blanche, faisant ressortir ses longs cheveux rouges qui tombent sur ses hanches en ondulant. Elle les attache toujours lorsqu'elle joue sauf lorsque le match tourne au désavantage de son équipe. Une frange tombe sur son front. Son visage est rond, pointu au menton. Ses deux grands yeux marron-rouge s'ouvrent sur le monde au-dessus d'un petit nez en trompette. Les commissures de sa petite bouche sont remontées vers le haut ce qui donne l'impression qu'elle sourit tout le temps. Sa voix est médium léger plutôt agréable à l'oreille surtout lorsqu'elle chante.
Sa silhouette svelte, fine et petite ne semble la destiner en rien pour le basket mais comme on dit, il ne faut pas se fier aux apparences ! Sa poitrine est proportionnelle à sa taille, pas trop grosse mais dans la moyenne et elle suffit à Elvire qui pense que c'est un handicap d'en avoir une trop grosse pour jouer au basket.
Ses bras sont fins, terminés par des mains plutôt grandes par rapport à sa taille et de long doigt fin et assez fort pour maintenir un ballon de basket entre. Ses jambes fines sont légères et sculptées pour la course. Elle les laisse bien souvent nues en portant des robes sombres pour mettre sa peau et ses cheveux en valeurs et elle les choisit toujours pour que le vêtements souligne ses formes. Mais, bien sûr, la semaine, elle porte l'uniforme de son école.
STORYLINE
Replaçons le contexte de la rencontre des parents d'Evlire avant de parler de son histoire.
Monsieur Nishikawa, homme respectable et respecté, Japonais d'origine mais vivant en Angleterre, s'offrit des vacances dans un pays chaud : l'Espagne.
En Espagne, une jeune femme se faisait jeter à la rue par ses parents. Elle était tombée enceinte. Il s'agissait d'une fausse-couche. Anéantie, elle resta dans la rue, à faire la manche et le trottoir dans l'espoir de se sortir de la misère.

Dans une petite ville en Espagne, un homme, un jour, tendit la main vers une jeune femme à l'air misérable. Elle la saisit, sachant que l'homme promettait une nouvelle vie. C'était ce qu'on appelait un coup de foudre. Ils se marièrent, vécurent heureux dans un appartement et la femme tomba enceinte. Une adorable petite fille naquit. Elle portait le nom japonais de son père et un prénom espagnol donné par sa mère : Elvire. La petite grandit au milieu de parents aimant qui lui apprirent chacun leurs langues. Elle apprit d'abord l'espagnol avant le japonais puis l'anglais qui, selon son père, lui serait essentiel. Tout allait bien. Elle menait sa vie de petite fille toute gentille, faisant des câlins à ses parents, à ses amis … Elle vivait joyeusement.

Puis ce fut le drame.

Une nuit, alors qu'Elvire avait onze ans, elle et ses parents rentraient en voiture d'une sortie au restaurant pour l'anniversaire de leur enfant. La fille dormait tranquillement sur le siège arrière alors que son père conduisait, bavardant avec sa femme. Les phares trompaient la nuit, éclairant la chaussée. En face, un adolescent ayant bu un verre de trop s'endormait au volant. Perdant le contrôle de sa voiture, celle-ci rentra dans le véhicule des parents d'Elivre. Quelques tonneaux plus tard, les deux véhicules finirent leur course dans un arbre. Lentement, Elvire s'extirpa par la fenêtre brisée. Elle fixa les deux voitures, sa vue se brouillant. Étaient-ce les larmes où la douleur qui lui faisaient voir flou ? Tout son corps était endolori, elle ne parvenait pas à se lever. D'une voix faible, elle appela ses parents, espérant qu'ils répondraient mais le sang qui la recouvrait ne trompait pas. Il était autant à elle qu'à ceux qui l'avaient chéri et aimé pendant onze ans. Ils étaient morts. Elle se traîna jusqu’à la chaussée mais la conductrice qui s'arrêta pour la prendre en mot n'obtint de l'enfant que des pleurs. Arrivée à l'hôpital, elle prononça deux mots : « Joyeux anniversaire ».

Les policiers trouvèrent une petite fille prostrée et renfermée sur elle-même. Ils lui annoncèrent qu'elle devrait partir chez sa famille. Sa mère n'ayant plus personne à part son mari, il ne restait à l'enfant que sa famille vivant en Angleterre qui l'attendait à l'aéroport. Ils étaient distants, ne sachant pas comment accueillir cette enfant triste et orpheline. Ils l'inscrivirent au collège mais aucun moyen de lui rendre le sourire.

Jusqu'à ce qu'elle découvre le basket.

Elle avait l'avantage de sa petite taille et, peu à peu, un sourire naissait sur son visage. Un sourire qui ne partit plus. Elle refoulait au fond d'elle tous les sentiments qui l'amenaient à pleurer, s'obligeant à sourire et à rire. Elle reprenait vie, redevenant tactile et souriante. Le cours de sa vie reprit bien qu'elle ne puisse oublier ses parents. Elle ne voulait plus parler d'eux. Vivant chez son oncle et sa tante qui avaient bien compris que ce sujet de conversation était tabou.

Puis Elvire découvrit un jour quelque chose qu'elle n'aurait pas dû. Alors qu'elle passait devant le bureau de son oncle, elle l'entendit clairement parler de faire "disparaître quelqu'un". Un quiproquo, sûrement. C'était elle qui avait l'esprit détourné par la mort de ses parents. Oui, c'était ça. Mais quelques jours plus tard, elle entendit que l'on avait retrouvé le corps de la personne dont elle avait entendu le nom. Et son oncle s'énervait au téléphone en disant qu'il avait bien fait son boulot. La peur au ventre, elle s'enferma dans sa chambre, comprenant qu'elle était tombée dans une famille de tueur à gage. Une vie contre un petit pactole ... Devait-elle prévenir la police ? Et si jamais sa famille allait en prison, où irait-elle ? Elle tenta d'en parler à son cousin mais celui-ci la prit à la gorge.

"Tu ne diras rien à personne compris ?"

Elle hocha la tête et ne reparla jamais de ce qui se passait dans sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry E. Wilson

avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 24/10/2013
Age : 19
Localisation : Devant mon ordi, qui serait derrière...?

Fiche d'agent
Mes $: 166 $
Chambre: 607
DC: Nope o/

MessageSujet: Re: Une petite espagnole-japonaise vivant en Angleterre o/    Sam 2 Mai - 21:12

Bonjour !
Ca fait plaisir de voir que des gens continuent à s'inscrire mais, hélas, le forum est fermé depuis belle lurette. ;A;
Néanmoins, je suis en train de préparer une seconde version. ~ Tu pourras toujours te ramener si ça t'intéresse !

Bisous! Cuuute

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une petite espagnole-japonaise vivant en Angleterre o/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01.02/07.C.Blythe - La Torture de la Solitude
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Murasaki Kuroichi Une petite femme au sang chaud [terminé]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour commencer, avant le RPG :: Dossiers d'inscription :: Dossiers en attente-
Sauter vers: